Radius: Off
Radius:
km Set radius for geolocation
Search

Tests d’air amiante et tests d’air moisissure : pourquoi est-ce important ?

Tests d’air amiante et tests d’air moisissure : pourquoi est-ce important ?

 

À Montréal, nombreux sont les citoyens qui n’hésitent plus à faire appel aux entreprises spécialisées dans un domaine précis : « les tests d’air menés dans le but de détecter la présence d’amiante ou de moisissure ». En quoi le fait de mener ces différents tests est-il si important ?

Les tests d’air amiante

Avant de parler des tests d’air amiante, il est important d’en savoir davantage sur l’amiante.

L’amiante : qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un nom qui est donné à plusieurs types de matériaux. Ces matériaux ont des textures fibreuses et flexibles. Le principal point fort de l’amiante est sa résistance aux hautes températures. C’est une résistance qu’elle affiche aussi face à plusieurs produits chimiques. Un autre avantage est qu’elle est un bon isolant thermique. Ensuite, elle jouit de la présence de matériaux anti-friction. Ces différents points forts ont participé à la construction de sa grande renommée au cours du siècle dernier. En effet, pendant cette période, l’amiante est un composé qu’on a retrouvé dans plus de deux mille produits utilisés dans le cadre des travaux de construction.

Pourtant, peu à peu, la notoriété de l’amiante va se réduire. C’est dû au fait que l’amiante peut être réellement dangereux pour la santé de l’homme. En effet, les fibres d’amiantes ne doivent pas être respirées. Les tests d’air pour l’amiante visent, justement, à pouvoir déterminer le degré de concentration des fibres d’amiante dans l’air.

Dans certains cas, la présence d’amiante dans certains matériaux est inoffensive pour l’homme. Tel est, par exemple, le cas lorsque l’amiante a été scellé dans un recouvrement de plancher. Par contre, dans d’autres cas, il faut être vigilant. Ainsi, des tests doivent être effectués sur certains matériaux. Par exemple :

  • Les cloisons sèches en gypse ;
  • Les composés à joints ;
  • Les plates sur treillis de type métallique ;
  • Les peintures texturées ;
  • Les calfeutrages de fenêtres (mais aussi de portes) ;
  • Les carreaux installés dans les plafonds suspendus ;
  • Les câblages électriques et conduits de ventilation ;
  • Les chaudières, les fours, les chauffe-eau, les cheminées, les réservoirs et les tuyaux.

Le côté néfaste de l’amiante

Pour éviter d’éventuels problèmes de santé, il est impératif de ne pas inhaler les fibres d’amiante présentes dans l’air. Pour cela, deux étapes sont nécessaires. D’abord, le test d’air doit être effectué. Cela permettra aux professionnels d’analyser les matériaux et de détecter l’amiante. Ensuite, des travaux de rénovation devront être engagés afin de corriger le tir.

Il est important de préciser que lorsque les matériaux de construction sont en bon état, malgré le fait qu’ils contiennent de l’amiante, aucune fibre n’est libérée dans l’air. Dans ce cas, aucun danger n’est à craindre. Par contre, c’est un autre cas de figure lorsque ces matériaux sont endommagés. Par ailleurs, il est également possible de respirer ces fibres d’amiante pendant des travaux de réparation voire de démolition. Pour que l’amiante se révèle nuisible pour la santé de l’homme, plusieurs facteurs doivent être réunis : la durée de l’exposition, la fréquence des expositions, la concentration des fibres dans l’air, l’effet combiné à d’autres contaminants, l’effet combiné avec le tabagisme, la taille des fibres d’amiante qui ont été inhalées.

Les conséquences de l’inhalation de l’amiante

Lorsque l’amiante est inhalé fréquemment sur une période plus ou moins longue, les conséquences pour la santé se résument en l’apparition de maladies graves telles que l’amiantose. Un autre exemple de ces maladies est le mésothéliome. Le cancer du poumon représente la cause du taux le plus élevé de mortalité due à une inhalation des fibres d’amiante.

Pourquoi des tests d’air sont-ils nécessaires dans les cas de moisissure ?

C’est parce que la présence des moisissures peut affecter la qualité de l’air à l’intérieur des maisons. Il en est de même en ce qui concerne les bactéries.

Les moisissures surviennent à l’intérieur d’une habitation pour diverses raisons. La raison la plus fréquente est une fuite d’eau à l’intérieur d’un ou plusieurs murs. Mais elles peuvent également survenir à cause d’une humidité présente constamment dans une pièce. Une humidité qui, souvent, peut être évacuée par une aération régulière de la pièce. Les problèmes de drainage peuvent également être à la base de la naissance des moisissures.

S’il faut donner une définition des moisissures, il sied de dire que ce sont des espèces de champignons qui se multiplient en raison d’une humidité constamment présente. Avoir des moisissures dans une pièce de sa maison peut impacter négativement la qualité de l’air. Peuvent alors s’ensuivre des difficultés respiratoires pour les occupants. Néanmoins, il est bon de préciser que la sensibilité à ces différents problèmes varie selon les personnes.

Certains symptômes peuvent alerter sur le fait que des moisissures affectent la qualité de l’air. On peut, par exemple, citer : des sensations d’irritation qui surviennent au niveau de la gorge (ou des yeux), des crises de toux, des maux de tête, des crises d’asthme qui se font plus insistantes (pour les personnes souffrant de cette affection), des éternuements, une fatigue chronique, etc.

Pour remédier à la situation, il faut procéder à des tests d’air pour moisissures. Une fois que le diagnostic confirme bien que les moisissures sont en cause, les professionnels établiront la marche à suivre (travaux de rénovation selon la norme établie par la loi à Montréal).

Comments 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec