Radius: Off
Radius:
km Set radius for geolocation
Search

Comment faire pour financer des travaux de rénovation ?

Comment faire pour financer des travaux de rénovation ?

Mener à bien des travaux de rénovation constitue une démarche à ne pas prendre à la légère, notamment si les travaux sont assez importants. Néanmoins, il faut savoir que le réagencement ou la rénovation d’une maison ou d’un appartement peut être assez coûteux.

De ce fait, trouver un financement est souvent indispensable afin de commencer les rénovations de votre domicile. Quels sont les plans de financement et les aides envisageables ? C’est ce vous allez découvrir dans cet article.

La préparation des travaux

Avant de vous lancer dans des travaux de rénovation, il est indispensable de passer par une bonne préparation de votre projet. Pour ce faire, vous devez au préalable faire une évaluation du coût de vos travaux et ainsi établir un budget approprié.

Cette évaluation peut être effectuée par des professionnels en rénovation. Leurs devis pourront vous être utile dans la comparaison des subventions et autres aides possibles pour ce type de travaux. Cela vous permettra aussi de définir si vous devez vous tourner vers la souscription d’un prêt auprès d’une banque ou alors au sein d’un organisme spécialisé en crédits.

Les options de financement

Pour réussir à financer des travaux de rénovation importants, il est crucial d’en savoir davantage sur les différentes alternatives de financement qui s’offrent à vous. Il en existe tout un éventail en fonction des besoins et des possibilités de chacun.

Le prêt Action Logement

Le prêt Action Logement est un prêt subventionné ouvert à tous, notamment les propriétaires de maison et les travailleurs de société évoluant dans le secteur privé non agricole. Il permet de payer les travaux de rénovation, mais également les travaux d’agrandissement sous certaines conditions.

Pour y souscrire, il est important de répondre à certains critères. Il faut que vous soyez propriétaire de votre résidence principale et que votre entreprise offre son accord. Cet accord se fait selon une enveloppe annuelle réglementée. Avec un seuil de plus de 9 000 euros et un taux de moins de 2%, il permet de financer jusqu’à la totalité des dépenses.

Les prêts subventionnés

Il vous est possible de souscrire un prêt subventionné pour vos travaux de rénovation classiques. Bien entendu, les alternatives sont moins nombreuses que celles destinées à la rénovation énergétique.

Mais il est par exemple possible de passer par le prêt à taux zéro pour l’achat d’une maison ancienne à rénover.

Le prêt d’accession sociale, lui, permet de financer les travaux d’un minimum de 4 100 euros pour les ménages à faible revenu.

Quant au prêt de la CAF, il est destiné aux personnes profitant d’une prestation familiale et souhaitant améliorer leurs édifices.

Il ne faut pas non plus oublier la subvention de l’ANAH qui s’adapte aux budgets des ménages.

Le prêt sans apport

Le prêt sans apport est aussi une solution envisageable sous certaines conditions. Il est par exemple possible de demander un crédit pour l’ensemble de votre budget si vous avez peu de dettes.

Dans le cas où vous possédez une épargne de précaution, vous pouvez prévoir des liquidités pour les imprévus en y puisant une partie et en empruntant le montant restant.

Le crédit et le plan d’épargne logement

Le CEL est aussi une option intéressante pour financer des travaux de réagencement et d’amélioration de logement principal. Il s’agit d’un prêt avec un plafond d’environ 22 500 euros et dont le taux évolue en fonction de la phase d’épargne.

Le PEL, lui, permet un financement à hauteur de plus de 90 000 euros sur 2 à 15 ans.

Le crédit immobilier et le crédit classique

Il est possible de s’aider d’un prêt personnel pour la réalisation de travaux sur un bien immobilier acheté et demandant des travaux importants. Le prêt est octroyé à mesure que les travaux avancent et sous la présentation des factures.

Le crédit immobilier, lui, est utile pour les personnes déjà propriétaires, de même que le crédit à la consommation. Le choix peut dépendre des taux d’intérêt et de la durée du remboursement.

Les autres aides à la rénovation énergétique

Pour la rénovation énergétique, différentes aides existent actuellement. Vous pouvez envisager aussi bien les aides de l’ANAH que l’éco-prêt à taux zéro ou encore l’aide fiscale du crédit d’impôt pour transition énergétique.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec