Radius: Off
Radius:
km Set radius for geolocation
Search

Rectification : comment ça marche ?

Rectification : comment ça marche ?

À l’usinage de précision, plusieurs procédés sont mis en œuvre pour donner une forme et des dimensions précises à une pièce. L’une des plus importantes est la rectification. Elle se fait généralement en dernière position après le tournage ou le fraisage. Mécanisme employé aussi bien à l’usinage classique comme à l’usinage CNC, le but ultime de la rectification est de concéder une forme ou une surface finie spécifique à une pièce mécanique.

La rectificatrice est peu connue du grand public malgré son caractère incontournable dans l’industrie mécanique. Nous proposons de lever un coin de voile sur cette technique.

La rectification, qu’est-ce que c’est ?

L’opération de rectification est un procédé d’usinage par abrasion ou meulage. L’usinage par abrasion consiste à l’enlèvement de petits copeaux de matériel à une pièce mécanique. Ainsi, elle permet de façonner la surface d’une pièce mécanique afin de lui donner des dimensions très précises au micromètre près. Elle est généralement utilisée dans la préparation des surfaces qui seront exposées à certaines frictions. De même, elle demeure incontournable dans la fabrication des pièces comme l’engrenage.

Par ailleurs, à l’usinage de précision, il peut arriver qu’on retrouve des matériaux très durs. Le processus de rectification est celui idéalement utilisé pour s’attaquer à ces matières afin de leur donner une certaine finition.

En définitive, la rectification est en réalité, le seul moyen d’obtenir une précision de l’ordre de quelques microns dans la finition des pièces. On l’utilise autant pour les petites pièces que pour les pièces de tailles conséquentes.

La rectifieuse, l’outil indispensable de la rectification

La rectification d’une pièce est seulement possible grâce à la rectifieuse. Il en existe de différents types aux fonctions spécifiques.

Les fonctions de la rectifieuse

La rectifieuse est la machine-outil utilisée, souvent dans les grandes usines, pour la rectification des pièces mécaniques. Elle fonctionne avec des outils appelés meules. Les meules se déclinent sous plusieurs formes et sont caractérisées par un grain fin et très dur.

Le rôle de cette machine-outil est de façonner une pièce en vue de lui conférer un aspect plan ou cylindrique. Sans elle, la rectification ne peut aboutir à la finition de la pièce.

Les différents types de rectifieuses

En fonction de la surface à traiter et le produit fini désiré, il existe différents types de rectifieuses.

  • La rectifieuse plane: elle fonctionne avec une meule rotative et utilisée pour la finition des surfaces planes ;
  • La rectifieuse cylindrique: utilisée pour les surfaces cylindriques ou coniques et les surfaces internes ou externes, elle fonctionne comme un tour classique ;
  • La rectifieuse centerless: elle est une rectifieuse spéciale employée pour la rectification des pièces de longues dimensions ;
  • La rectifieuse de sol: c’est une forme de rectifieuse utilisée pour les surfaces en pierre, béton ou en marbre ;
  • Les rectifieuses spéciales: elles fonctionnent avec des meules de forme appropriée qui permettent de réaliser la denture et le filetage avec une haute précision.

Les principales méthodes de rectification

Les principaux procédés de rectification sont la rectification cylindrique et la rectification plane. Par ailleurs, il existe d’autres techniques spécifiques de rectification, dont la rectification sans centre ou centerless. Chaque méthode nécessite l’utilisation d’une rectifieuse appropriée.

La rectification plane

Cette technique est utilisée pour rectifier la surface plane des pièces. On utilise des meules-tasseaux lorsque l’axe de broche du centre d’usinage est vertical. En revanche, pour l’axe de broche horizontal, l’on utilise des meules rotatives. Dans les deux cas, le processus de ratification est très rapide et efficace.

Pour commencer, il faut fixer la pièce à rectifier sur une table bougeant sur plusieurs axes ou sur un plateau métallique. La fixation est faite à l’aide d’électro-aimants ou mécaniquement avec des supports et des boulons.

Ensuite, la rotation de la meule en combinaison avec le mouvement automatique de la table permet de rectifier intelligemment la pièce.

En effet, l’action de la meule et de la table éliminera au fur et à mesure des passages, les couches de matériau sur la surface plane de la pièce. La rectification est terminée lorsque le contact entre la meule et la pièce ne produit plus d’étincelle. La pièce ainsi rectifiée revêt la surface finie souhaitée.

À préciser que la rectification plane est la plus répandue dans l’usinage de précision.

La rectification cylindrique

La technique de rectification cylindrique est en principe utilisée pour rectifier les pièces rondes. Ici, le produit à rectifier est déposé dans un outil fixé sur une broche. La broche est reliée au moteur. En rotation, la meule et la pièce à rectifier sont mises en branle puis en contact l’une de l’autre de manière manuelle ou automatique. À cette étape, la meule effectue des mouvements d’aller et retour pour procéder à l’aiguisage de la pièce.

Dès qu’il n’y a plus d’étincelle issue du contact entre la meule et la pièce, la rectification est terminée.

Notons que la technique de rectification cylindrique est encore appelée rectification universelle. En effet, avec un léger changement dans l’outillage de la broche de la contre-pointe, la surface peut être facilement rectifiée.

La rectification sans centre ou centerless

La rectification sans centre est une technique spécifique de rectification cylindrique. Ainsi, elle se démarque des autres de par ses spécificités.

Concrètement, ce type de rectification se fait avec deux meules contrairement aux autres. L’une est appelée, meule régulatrice et l’autre, meule de travail.

La pièce est déposée sur un support appelé réglette. Cette dernière enclenche la rotation entre les deux meules pour effectuer l’affûtage désiré.

La meule de travail tourne à une grande vitesse. En revanche, la meule régulatrice est beaucoup plus petite et tourne à une vitesse plus faible.

Opération effectuée à l’aide d’une machine-outil appelée « rectifieuse », la rectification est un processus de finition de pièces. En fonction de la surface ou de la pièce à rectifier, il existe divers procédés de rectification. Il s’agit notamment de la rectification plane, la rectification cylindrique et de la rectification sans centre ou centerless. Pour chaque opération de rectification, une forme adaptée de rectifieuse est indispensable pour obtenir la finition escomptée.

 

Comments 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec