Radius: Off
Radius:
km Set radius for geolocation
Search

Décontamination de vermiculite : comment s’y prendre ?

Décontamination de vermiculite : comment s’y prendre ?

Dans les années 60, la vermiculite a été utilisée pour l’isolation de la toiture. Elle a permis d’améliorer la performance énergétique de plus de 300 000 logements canadiens, selon la presse locale. Depuis 2018, l’usage de ce matériau est formellement interdit sur tout le territoire. De ce fait, une décontamination de vermiculite s’impose pour se conformer à cette réglementation. Mais, comment s’y prendre ? Vous trouverez toutes les réponses chez GESQ.

 

Usage de la vermiculite : quels dangers ?

Présentée sous forme de granules, la vermiculite est un minéral naturel qui est réputé pour son pouvoir isolant. Dans les années 60, elle figurait parmi les matériaux que l’on utilisait pour améliorer l’isolation thermique et phonique d’une habitation.

Offrant un bon rapport qualité/prix, cet isolant naturel a connu un franc succès auprès des usagers. Avec son faible coût (1,5 € par kilo en moyenne), il est à la fois imputrescible et ininflammable. À l’époque, ce matériau a été prisé pour l’isolation intérieure des logements neufs, notamment l’isolation des planchers, des combles et des murs… Certains constructeurs y ont également recours pour améliorer la résistance au feu de la façade d’une maison.

Selon une étude, la vermiculite qui a été extraite sur la mine de Libby (Montana) présente une trace d’amiante. Cette substance est pourtant un « produit dangereux », selon la Convention de Rotterdam. En effet, l’inhalation d’une forte dose d’amiante peut causer des maladies telles que le cancer du poumon, le mésothéliome (cancer de la paroi thoracique) et l’amiantose.

Quel est l’intérêt de l’enlèvement de la vermiculite ?

Pour toutes les maisons qui ont été construites dans les années 90, il est difficile d’identifier la méthode d’isolation de la toiture. La décontamination de la vermiculite est l’unique option pour éliminer le risque d’exposition à l’amiante.

Augmenter la valeur d’un bien immobilier

La décontamination de la vermiculite semble contraignante au premier abord. Par ailleurs, elle présente de réels avantages. En effet, elle peut vous aider à trouver facilement un nouvel acquéreur si vous envisagez de céder votre bien immobilier. Face à la législation en vigueur, il est difficile de dissimuler la présence de la vermiculite dans votre maison. Il faut savoir que le diagnostic immobilier figure parmi les documents à fournir lors d’une transaction immobilière.

Il est intéressant de prendre en charge la décontamination de la vermiculite avant la vente de votre maison. Sachez que cette décision peut augmenter la valeur de votre bien immobilier. Vous pourrez ainsi bénéficier d’une meilleure offre lors de la transaction immobilière. Au Canade, les maisons qui sont décontaminées sont très recherchées.

Décontamination de vermiculite : comment s’y prendre ?

En aucun cas, il ne faut s’aventurer à faire soi-même l’enlèvement de vermiculite. Sachez que l’amiante qui est présent dans cet isolant naturel est volatile. Au moindre mouvement, il risque de s’échapper dans l’air ambiant. De plus, il finit par être inhalé.

Cette situation peut avoir de conséquences plus graves. D’une part, une exposition à l’amiante (même à faible teneur) peut être à la source d’une gêne respiratoire. Dans les cas les plus graves, elle peut aussi favoriser le développement du cancer. D’autre part, en réalisant soi-même les travaux, vous ne faites qu’aggraver le problème. En effet, l’opération que vous avez effectuée risque d’agrandir le périmètre de contamination de la vermiculite. Cela signifie que vous serez contraint de payer un frais supplémentaire pour assainir votre maison.

Faire appel à un professionnel de décontamination à Montréal

Face aux risques sanitaires, il convient de faire appel à un professionnel pour la décontamination de la vermiculite dans votre maison. Même si l’intervention d’un spécialiste représente un coût non négligeable, elle est plus fiable et sécurisée.

Il faut savoir que la décontamination de vermiculite est une opération délicate. Seule une entreprise dispose des qualifications requises pour mener à bien cette mission. Avant d’entamer les travaux de décontamination de vermiculite, le professionnel commence par réaliser une analyse d’air ainsi qu’un échantillonnage sur les zones à risques. Grâce à cette étape, il est possible de mieux cerner le périmètre qui est contaminé par l’amiante. L’expert procède ensuite à la sécurisation des pièces qui ne sont pas contaminées par la substance toxique. Pour cette phase, l’entreprise se conforme entièrement aux procédures indiquées par la régie du bâtiment du Québec (RBC).

Pour optimiser votre sécurité lors de l’enlèvement de l’amiante sur l’entretoit de votre maison, les professionnels utilisent généralement des machines de dernière technologie telles que les équipements d’aspiration conformes à l’HEPA. Afin d’éviter la propagation de la poussière dans les zones environnantes, ils veillent à ce que l’endroit à traiter soit entièrement confiné.

À la fin des travaux, l’entreprise procède à une série de tests afin de s’assurer que toutes les spores d’amiante ont été retirées. Si le problème n’est pas encore résolu, elle procède à une nouvelle décontamination de la vermiculite afin de vous offrir un cadre de vie plus sain.

En faisant appel à un professionnel pour la décontamination de la vermiculite, vous pouvez être sûr de profiter d’un travail minutieux et conforme aux normes.

Quel est le coût d’une décontamination de vermiculite ?

L’estimation du prix d’une décontamination de vermiculite est parfois difficile. Pour évaluer le coût des travaux, les professionnels tiennent en compte plusieurs paramètres tels que la zone à traiter, l’accessibilité au chantier ainsi que l’envergure des travaux. En plus de ces facteurs, il est également indispensable de considérer le coût du matériau et de la main-d’œuvre pour les travaux d’isolation.

Il ne faut pas aussi oublier qu’une analyse est fortement indiquée afin de détecter la présence de l’amiante dans une maison. Pour cette démarche, il est nécessaire de faire des prélèvements dans les recoins du logement. À titre indicatif, une maison d’une superficie de 140 m2 nécessite généralement dix prélèvements en tout (5 sur les murs et 5 sur le plafond). Rien que pour cette première étape, vous dépenserez une somme conséquente. À cela s’ajoute le coût de la décontamination de vermiculite proprement dite.

Pour avoir une idée du coût total de votre projet, il est intéressant de demander un devis gratuit. Cette démarche vous permet d’être à l’abri d’une surprise lors du règlement de votre facture.

Comments 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec